Le Lean, c’est aussi s’avoir copier les bonnes pratiques. Je vous partage (avec son accord) la traduction libre d’un article de Doanh Do paru il y a 2 semaines sur le Lean Construction Blog.

Article original : https://leanconstructionblog.com/8-Misconceptions-about-Lean-Construction.html

« Connaître ces idées reçues peut vous faire gagner des années dans votre voyage Lean. »

Doanh Do, auteur de l’article original

Idée reçue n°1 : Le Lean Construction, c’est simplement l’application du Lean Manufacturing au BTP

Ceci est une erreur !  Le Lean Construction a été développé indépendamment du Lean Manufacturing. Dès le début des années 1990, les précurseurs du Lean Construction (Glenn Ballard, Greg Howell et Lauri Koskela) ont recherché des moyens de rendre les projets de construction plus performants. 

Par ailleurs et contrairement à l’industrie, un projet de construction est par définition temporaire. […] Bien que l’on retrouve certains outils éprouvées par Toyota tels que la VSM ou le 5 pourquoi, de nombreuses méthodes sont spécifiques au BTP et ses problématiques : le Last Planner® System (LPS), la conception à coût cible (TVD), Choosing By Advantage (CBA), la planification géotemporelle. 

Idée reçue n°2 : Le Lean Construction consiste à être plus efficace

L’objectif du Lean n’est pas d’être simplement plus efficace mais de maximiser la valeur pour les parties prenantes (maître d’ouvrage, utilisateur final, architectes, entreprises, etc.). Cette notion de valeur est relative et dépend de la situation et des parties prenantes.

[…] Il n’y a rien de plus inutile que d’être efficace pour quelque chose qui n’a pas d’importance. Lorsque vous démarrez un projet, il est donc essentiel de comprendre ce qui a de la valeur pour son client. Une fois que la valeur est comprise et bien définie, nous pouvons alors travailler sur l’efficacité.

Idée reçue n°3 : Il faut attendre plusieurs années pour avoir des résultats

C’est faux. Si vous savez ce que vous faites, vous devriez obtenir de premiers résultats instantanément. La seule façon de mesurer l’efficacité de votre démarche Lean est de mesurer vos progrès. Si vous ne faites pas de progrès, c’est que vous ne devez pas vous y prendre correctement.

Idée reçue n°4 :  On peut tout apprendre sur le Lean Construction en quelques mois

Le Lean est un voyage sans fin. C’est au fur et à mesure de la progression que l’on réalise combien il reste à apprendre. Un praticien Lean est par définition un apprenant continu.

Idée reçue n°5 : Il suffit de connaître les concepts et la terminologie

Le Lean ne fonctionne que si on l’applique activement. 

Pensez à manger sainement et à faire de l’exercice. Même si vous savez quoi faire et que vous avez les bonnes connaissances ; si vous n’appliquez pas, vous n’obtiendrez aucun résultat. 

Idée reçue n°6 : Un expert en Lean Construction est incollable sur tous les sujets

Le Lean Construction est très vaste et il est impossible pour une seule personne d’en maîtriser tous les aspects. La plupart des experts Lean se spécialisent dans certains domaines. Lorsque vous travaillez avec un consultant Lean, il est important de lui demander comment il a développé ce qu’il enseigne, de quoi il l’a appris et dans quels projets il a pu appliqué les concepts auparavant. 

Idée reçue n°7 : L’apprentissage du Lean Construction se limite aux outils et techniques

Pour bien comprendre le Lean Construction, vous devez connaître la philosophie, les principes et les méthodes. […] Les méthodes et les outils ne sont que la mise en œuvre des principes. 

En copiant/collant simplement des outils, vous perdez tous les avantages du système. Le contexte ne correspondra sans doute pas au contexte initial et vos résultats risque d’être mitigés. Dans certains cas, cela peut même être contre productif.

Idée reçue n°8 : Si je recherche sur Google le terme «Lean Construction», je devrais être en mesure de trouver des informations pertinentes

Malheureusement, ce n’est pas le cas. Le Lean Construction est victime de l’engouement de nombreux éditeurs de logiciels, de consultant et d’entreprises qui surfent sur le terme. Ces spécialistes du marketing écrivent des articles non pour informer ou enseigner les véritables essences de la construction Lean, mais plutôt pour augmenter le trafic Web, l’attention et la conversion. Leurs articles ne sont pas très approfondis et sont souvent écrits par des personnes sans aucune expérience réel du Lean. Le risque est d’apprendre des choses incorrectes et d’être orienté dans une mauvaise direction. […]

Heureusement, il existe quelques ressources en ligne qui ont été dédiées à la diffusion des informations correctes sur le Lean Construction. Ils comprennent : l’IGLC – International Group for Lean Construction, le Lean Construction Blog, le LCI – Lean Construction Institute… et l’excellent site de COLEO ! (Bon ok ça c’est moi qui l’ai ajouté 🙄)