On regrette souvent le manque de données à grande échelle concernant la proportion des gaspillages sur les chantiers.

Je vous propose la traduction d’un extrait d’article article proposé par l’université Aalto en Finlande et qui présente des résultats inédits suite à une étude menée sur le long terme sur 8 chantiers.

Le projet de recherche iCONS (Intelligent Construction Site) mené par l’Université Aalto (Finlande) a déployé un système de géolocalisation sur des chantiers. L’étude, initialement portée sur la capacité d’analyse des ressources du chantier en temps réel a évolué en la mesure des gaspillages sur les chantiers.

Lors du séminaire de clôture du projet, le professeur Olli Seppänen de l’Université Aalto résumait les conclusions de l’étude ainsi : 

« Il y a énormément de gaspillages et d’aléas dans la construction. Nous devons avoir l’objectif de doubler ou tripler la productivité, comme la construction navale l’a déjà fait. »


Des données objectives grâce à la technologie de géolocalisation

L’université Aalto et les huit sociétés impliquées dans le consortium iCONS ont associé la géolocalisation et l’Internet des objets (IoT) pour rendre le chantier plus intelligent. 

Les ouvriers étaient équipés de balises de la taille d’un porte-clés et des dispositifs autocollants étaient attachés aux matériaux et matériels. Par ailleurs, des capteurs étaient répartis sur le chantier afin d’identifier la position des balises et transmettre les données en temps réel.

Les chercheurs ont ainsi pu acquérir des données en temps réel sur l’emplacement et les mouvements des personnes, des équipements et des matériaux sur le chantier.


Un ouvrier perd la majeure partie de son temps en gaspillages

En analysant les données, les chercheurs ont identifié des preuves mesurables de pertes de productivité sur les huit chantiers. 

Dans l’ensemble, il ressort que :

  • les ouvriers passent 52% de leurs temps sur le poste de travail. 
  • Mais surtout, ils y sont restés plus de dix minutes seulement 34% du temps. Il s’agit pourtant de la durée minimale de travail qui peut être considérée comme créatrice de valeur.

L’étude souligne le fait que les ouvriers avaient peu ou pas de contrôle sur les causes de cette inefficacité. Les pertes de temps correspondent majoritairement soit à la recherche d’équipement et de matériel, soit à la recherche d’informations. 

Enfin, l’étude révèle que les ouvriers passaient 50% de leur temps dans d’autres zones que celles où ils étaient censés être d’après le planning général, devant alors s’organiser eux-mêmes afin de respecter les objectifs.


La logistique est la clé de l’amélioration de la productivité

Ari Viitanen, associé chez Carinafour, partage l’expériences de son entreprise dans la construction navale en indiquant que les aléas sont la cause principale de perte de rentabilité et de l’insatisfaction au travail.

L’étude souligne le fait que seulement 20% des aléas de productivité sont liée à des problèmes internes tels que les différences de méthodes, de compétences ou de facilité de mise en œuvre. Les aléas externes correspondent à la majorité des causes : erreurs de conception, de retards dans les travaux précédents, d’un manque de ressources, d’une mauvaise communication, du mauvais temps, etc. 

Pour finir, il apparaît que le manque de prévisions dans la gestion des matériaux est la principale cause de variations. Les chercheurs de l’Université Aalto ont constaté que les matériaux changeaient généralement de position huit fois sur le chantier avant d’être mis en œuvre.


La productivité individuelle est la clé

« La productivité du secteur de la construction ne pourra augmenter que lorsque la productivité des travailleurs individuels s’améliorera », selon Otto Alhava.

Les ouvriers doivent avoir les informations, les matériaux et les outils nécessaires au bon endroit au bon moment afin qu’ils puissent être productifs. L’amélioration de la productivité sera un effort commun, où la voix des ouvriers doit être entendue.



Lien de l’article original complet : https://www.aalto.fi/en/news/icons-boosting-construction-productivity-with-indoor-positioning

Linkedin : https://www.linkedin.com/pulse/quelle-est-la-part-des-gaspillages-sur-chantiers-laurent-miossec/?trackingId=Qiu35pbtQd6%2FItGm5AHV9A%3D%3D