Dans un monde parfait, tous se passe comme prévu !

Le planning est défini au début du projet. Il est envoyé à tous et chacun anticipe ses travaux. L’exécution suit son cours, sans problèmes.

Sauf que c’est dans un monde parfait…

En réalité, de multiples aléas nous impactent au quotidien : changements, difficultés de validation, retards d’appro, tâches mal estimées ou oubliées, …

Les retards s’accumulent et entraînent stress, conflits et perte de vision… le fameux effet boule de neige !

Que faire ? Utopique d’imaginer un projet sans aléas mais possible de prendre des mesures pour les éviter, limiter leurs impact et s’assurer d’être à même de pouvoir réagir.

Je vous partage quelques points essentiels selon moi :

✅ Découper les activités et utiliser des objectifs à court terme pour identifier rapidement les écarts

✅ Prendre le temps de réaliser des témoins pour anticiper les erreurs

✅ Définir des marges de sécurité et y lier des indicateurs afin de fiabiliser le délai

✅ Impliquer fortement chaque partie prenante dans la planification et le pilotage des activités

✅ Répertorier les aléas, identifier les causes racines et s’améliorer sur base de l’expérience.

Qu’en pensez-vous ? Réagissez sur Linkedin et partagez vos techniques pour éviter l’effet boule de neige !

https://www.linkedin.com/posts/laurent-miossec-lean-construction_dans-un-monde-parfait-tous-se-passe-comme-activity-6643172006529376257-dqf0